Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !


Abonnez-vous à l'InfoLectureRapide !

À propos de moi

📚 Lisez plus vite, lisez mieux : Dès maintenant !

«LA LECTURE RAPIDE ADAPTÉE AUX ENFANTS».

Qu'apporte de plus mon cours sur la mémoire ?

Il existe de nombreux livres sur la mémoire, des CD avec des exercices, des sites Internet. Qu'apporte de plus mon cours sur la mémoire ? Voici la réponse que j'ai donnée à une étudiante qui m'a en quelque sorte posé la question.

Bonjour M. Gagnon,

Je suis inscrite à votre formation en lecture rapide du 11 mai prochain. Vous m'aviez parlé de celle sur la mémoire le 8 mai. Cette formation m'intéresse, je suis présentement au baccalauréat en adaptation scolaire et sociale, est-ce que cette formation est pertinente dans de telles circonstances étant donné que j'ai un certain bagage en ce qui concerne la mémoire ?

Au plaisir!

Elyse

Bonjour Élyse,

Je suis moi-même diplômé en adaptation scolaire de l'Université de Sherbrooke, promotion 1992. Je me considère comme un spécialiste de la métacognition, plus spécifiquement de ses applications pratiques. Durant mon bac, j'avais lu sur la mémoire, notamment le livre qui me sert de base encore aujourd'hui : Kenneth Higbee, Your memory. Mais que j'aurais donc aimé suivre le cours que je donne aujourd'hui. Tout y est mâché. Ce qui m'a pris plus d'une centaine d'heures à apprendre y est expliqué, mais surtout pratiqué très concrètement. J'ai beaucoup travaillé à bien déterminer les applications pratiques et spécifiques de chaque technique. Ces techniques sont bien connues, je n'ai rien inventé, ce que j’apporte c’est un enseignement simple axé sur l'utilisation appropriée de ces techniques. Le plan de cours donne une bonne idée de ce que tu vas apprendre. Il te restera à réfléchir et à travailler la manière de transférer ces techniques à des élèves en difficultés, car chaque cas est différent.

Au plaisir,

Daniel

Mémoire Plus : commentaire

Les commentaires ne sont pas sollicités. Ils sont envoyés spontanément par les participants. Ils sont publiés avec leur autorisation et parfois légèrement édités, surtout pour retirer les remarques secondaires ou corriger certaines imprécisions.

Bonjour Daniel,

[...] je pratique principalement les crochets phonétiques et j'essaie d'apprendre au moins un nouveau nom par jour.

D'autre part, j'essaie beaucoup d'exploiter le système chiffre-son pour donner un sens aux nombres que j'ai à retenir...

Je remarque aussi que je fais de plus en plus confiance à ma mémoire et elle m'est fidèle.

Merci encore pour cette excellente formation qui, une fois de plus [avec le cours de lecture rapide], va me permettre de me développer de façon très agréable.

À bientôt.

Marc Descôteaux, ing./eng

Un cours étonnant, nouveau et unique au Québec

                                                                                                                                 Communiqué

Québec, 28 octobre 2011 –

Avez-vous l’impression que votre mémoire décline en vieillissant ?

« Cette impression ne correspond pas aux résultats de la recherche. En réalité, bien qu’en vieillissant notre mémoire visuelle s’estompe et que nous soyons moins rapides à apprendre, le potentiel de notre mémoire est toujours là. Même que notre mémoire de ce qui a du sens (mémoire sémantique), la plus importante, et celle dont on apprend à se servir dans le cours, s’améliore en vieillissant, » d’affirmer Daniel Gagnon M.A., orthopédagogue, spécialiste en métacognition, qui offre un atelier d’une journée sur les techniques de mémorisation. Nouveau et unique au Québec, ce cours s’adresse aux professionnels qui ont beaucoup à mémoriser dans le cadre de leur travail. « La mémoire des idées, par exemple, dépend de nos connaissances antérieures, de continuer M. Gagnon, et comme en vieillissant notre bagage de connaissances augmente, notre capacité de mémoriser de nouvelles idées devient supérieure. »

« L’ennemie de la mémoire, c’est la paresse. Bien des gens renoncent à faire de nouveaux apprentissages simplement parce qu’ils n’ont plus le goût d’y mettre l’effort nécessaire, d’expliquer M. Gagnon. » Pour le professionnel d’aujourd’hui, en formation permanente, cette attitude peut être catastrophique.

Développé au cours des six dernières années en collaboration avec son collègue informaticien et spécialiste des outils pour penser, M. Pierre Pilon, l’atelier Mémoire Plus est maintenant bien rodé et étonne les professionnels qui y participent. « C’est étonnant tout ce que l’on peut mémoriser ! » de noter une participante. Étonnant, car à la fin du cours les participants réalisent des exploits qu’ils avaient jugé impossibles au début de la journée. Comme retenir : les noms et prénoms des autres participants (jusqu’à 16); le poème « Si j’étais Botticelli » de Robert Choquette en moins de 20 minutes; une liste de 20 mots, avec seulement 10 secondes pour retenir chacun des mots, qu’ils peuvent réciter dans l’ordre ascendant, descendant et dans le désordre (c’est la technique utilisée par les champions du monde). Les participants sont aussi heureux d’apprendre enfin une technique efficace pour retenir le vocabulaire d’une langue étrangère.

« Attention, je ne promets pas que vous pourrez tout mémoriser instantanément et sans effort ! Je promets des trucs simples, efficaces et amusants qui permettent de retenir plus facilement ce que vous souhaitez retenir, mais ce n’est pas sans effort. Toutefois, vous allez développer la confiance d’entreprendre des apprentissages que vous n’auriez jamais osé envisager avant de suivre ce cours, » d’affirmer Daniel Gagnon.

« C’est un cours où l’on rigole beaucoup, car mémoriser fait appel à notre imagination et à nos émotions, les gens qui sont ludiques et qui ont de l’humour adorent ce cours, » de préciser M. Gagnon

Vous épargnerez temps et argent, car l’avantage d’un tel cours, c’est qu’il vous permet d’apprendre en une journée ce qui a demandé des années de lecture, de recherche et un long travail d’essais et d’erreurs. Et certains trucs enseignés ne se trouvent pas dans les livres, ils sont uniques à ce cours.

Le coût est de 475 $ pour un atelier d’une journée. Si vous vous inscrivez aussi au séminaire de lecture rapide de M. Gagnon, vous ne payez que 395 $ par cours, un rabais de 160 $.

Prochaines formations : Université Laval : 8 décembre 2011
                                 Montréal : 15 décembre 2011

Plan de cours

                                                   - 30 -


Mémoire Plus : nouvelles dates

Je donne depuis maintenant quatre ans ce cours sur la mémoire, et je peux dire qu'il est parfaitement rodé. Je viens de le donner à plusieurs reprises, l'armée canadienne étant devenue un gros client. Les civils comme les militaires adorent le cours. Voici des témoignages représentatifs de ce que les participants en disent :

Vraiment, un cours génial. Merci Beaucoup !
Très intéressant, c'est vraiment impressionnant de voir ce que l'on peut mémoriser.

J'ai beaucoup de plaisir à le donner. C'est la même rigueur et la même approche ultra concrète que pour mon séminaire de lecture rapide, mais en plus détendu, car les techniques de mémorisation sont des jeux et l'on rigole beaucoup.

Certaines personnes apprennent les six premiers vers d'un poème qui en compte onze, en moins de trois minutes; le poème est appris en 20 minutes par la majorité des participants.

La majorité des participants apprennent une liste de 20 objets en 200 secondes, puis la redisent dans l'ordre ascendant, descendant, puis dans le désordre.

La majorité des participants arrivent à retenir les noms et prénoms des 15 autres participants.

On s'amuse beaucoup à construire des « mots ficelles » pour retenir le vocabulaire d'une langue étrangère ou à imaginer des phrases pour retenir des suites de nombres.

J'ai programmé deux nouvelles dates, une à Québec, le jeudi 8 décembre, et l'autre à Montréal, le jeudi 15 décembre.

Vous trouverez ici mon plan de cours.

Et si vous êtes enthousiaste à l'idée de développer votre confiance en votre capacité d'apprendre, courrez vous inscrire ici.

Voilà, j'espère que j'aurai le plaisir de vous y revoir ou de vous y connaître,

Daniel Gagnon

Avertissement : Je ne promets pas une mémoire infaillible, ainsi que des trucs instantanés et sans efforts. Je promets des techniques simples, amusantes et efficaces, mais vous devrez développer vos habiletés à maîtriser ces techniques. Ce sont les mêmes techniques que les champions utilisent, toutefois, il faut savoir que ceux-ci peuvent consacrer jusqu'à six heures par jour à les maîtriser. C'est un cours qui ne s'adresse donc pas aux paresseux et à ceux qui ont peu de motivation à l'apprentissage. Avoir le sens de l'humour et une bonne imagination est un atout.
Le cours ne vise pas à combattre la dégénérescence de la mémoire qui accompagne parfois, mais pas nécessairement, la vieillesse (voir mythe 6), il vise à vous donner des outils pour apprendre plus, plus vite.

Prochaines formations :
Québec, jeudi 8 décembre 2011
Montréal, jeudi 15 décembre 2011

MÉMOIRE PLUS : nouveau

Chers anciens participants à mon séminaire de lecture rapide,
Chers visiteurs,

C’est avec beaucoup de joie que je vous annonce enfin, après des années à le promettre, mon cours sur la mémoire PLUS.

Pourquoi PLUS ?
Parce que nous serons deux, mon ami Pierre Pilon et moi. Parce que nous sommes deux perfectionnistes et que nous avons lu, à deux, tout ce que nous avons pu trouver sur la mémoire autant en français qu’en anglais. Et parce que nous avons tous les deux le souci d’offrir une information concise, utile et facilement applicable au quotidien, ainsi que des formations intéressantes animées par de nombreux exercices et juste ce qu’il faut de théorie.

Quand ?
Notre grande première aura lieu le mercredi 6 juin 2007 à l’Université Laval, pavillon la Laurentienne. Oui, c'est très bientôt. Pour plus de détails, je vous invite à consulter la page: http://www.lecturerapide.info/atelier_memoire_plus_nouveau/

D’autres formations seront programmées cet automne autant à Québec qu’à Montréal. Si vous désirez en être informé, vous n’avez qu’à me le faire savoir par courriel et je me ferai un plaisir de vous envoyer notre calendrier d’automne dès que nous l’aurons déterminé.

Au plaisir de vous revoir ou de vous rencontrer,

Daniel Gagnon

Mémoire Plus : l’art d’apprendre à apprendre

Il y a de plus en plus d’articles sur la mémoire vieillissante qui nous apprennent qu’on doit solliciter davantage notre mémoire pour éviter la sénilité. Ce n’est pas l’objet de cet article. Je m’adresse à ceux qui se définissent comme étudiant permanent et pour qui la vie, c’est la joie d’apprendre.

Si vous êtes dans la cinquantaine, il vous reste, avec les progrès constants de la médecine et de l’hygiène de vie, près de 40 ans à vivre, dont 30 qui peuvent être encore très productives. Mettons 20. Regardez tout ce que vous avez vécu et appris dans les 20, 30 dernières années…

Vos projets
Bon, quels sont alors vos projets d’apprentissage ? Voulez-vous apprendre enfin l’espagnol ou maîtriser parfaitement l’anglais ? J’ai personnellement décidé que j’allais avoir un vocabulaire anglais aussi vaste qu’en français. Pour cela, j’ai décidé d’y consacrer 20 minutes par jour pour apprendre au moins 200 mots nouveaux par mois plus de 2000 par année.

Pas instantané, mais certainement efficace
Si vous vous êtes déjà attelé à une pareille entreprise, vous savez comment cela peut être fastidieux. Ils sont nombreux ceux qui y ont renoncés. Je vais devoir y consacrer du temps et me discipliner. L’apprentissage ne sera pas automatique et sans efforts, mais il sera efficace, amusant et couronné de succès, parce que je sais comment m’y prendre.

Pas compliqué, mais peut paraître compliqué…
Comment vais-je m’y prendre ? Pour chaque nouveau mot, je vais devoir concevoir un mot indice, puis concevoir une phrase incluant le mot anglais, le ou les sens du mot en français et le mot indice. Puis j’utiliserai mon crochet phonétique pour retenir la phrase afin d’ancrer dans ma mémoire lexicale le sens du mot anglais que je cherche à retenir. Cela vous semble compliqué et ésotérique ! C’est normal, quand on ne connaît rien d’un sujet, tout nous semble compliqué. Pourtant, après quelques heures à peine de cours et de pratique, vous apparaîtrez aux autres comme un véritable initié.

Comment retenir les noms
La technique pour retenir le vocabulaire d’une langue étrangère peut-être adaptée pour retenir les noms. En fait, elle est beaucoup plus simple : c’est un jeu d’enfant ! Quand vous étiez à la petite école, quel était le jeu de mots que les autres enfants faisaient avec votre nom? Moi, on m’appelait : Gagnon les oignons, Gagnon les oignons. Ou encore : Gagnon nos épaulettes, laluron, lalurette. Pour vous rappeler les noms des gens, vous faites une rime avec leur nom, vous le déformez de façon amusante, vous faites un lien avec une personne que vous connaissez qui porte le même nom ou avec une caractéristique de la personne. Bref, vous vous payez sa tronche, comme disent les Français…

Un plus
Ce qui est encore plus extraordinaire, c’est que de vous mettre à l’apprentissage des noms des gens de votre entourage, vous rendra plus sociable. Vous irez davantage vers les gens et ceux-ci vous trouveront plus chaleureux : tout le monde aime qu’on se souvienne de son nom.

D’autres projets
Comment retenir les nombres, ou une liste, ou une procédure ou quoi encore ? C’est souvent très simple et très amusant, mais ce n’est jamais instantané et sans efforts.

On peut comparer la mémoire à une boîte. Si je jette pêle-mêle toutes sortes d’informations dans une boîte, il me sera difficile de les retrouver, encore plus si la boîte est très grande. Si je dépose chaque information en la classant soigneusement, par ordre alphabétique par exemple ou en utilisant la classification Dewey comme pour une bibliothèque, j’ai plus de chance de les retrouver. Il en va de même pour la mémoire.

Te souviens-tu de Rachel ? NON ! La fille à la robe rouge hier soir. Ah oui !
Le rappel est plus difficile que la reconnaissance. Pourquoi est-ce qu’un test avec choix de réponses (reconnaissance) est plus facile qu’un test qui ne contient que des lignes vierges (rappel) ? Parce ce que dans un test à choix multiples, on a des indices. Parfois, un ami nous pose une question sur un évènement passé, et on ne se souvient pas, puis il nous rappelle un détail et l’on se souvient. Qu’a-t-il fait ? Il nous a donné un indice. Les techniques que nous enseignons reposent sur le principe suivant : il faut attacher à chaque élément que nous désirons mémoriser, un indice, un fil d’Ariane qui facilitera le rappel.

Des mythes
Finalement, ajoutons que la mémoire est sélective, que nous ne pouvons pas tout retenir et que c’est très bien. Plusieurs mythes entourent la mémoire, dont le mythe de la mémoire vieillissante, le mythe de trucs faciles ou d’un secret pour améliorer sa mémoire. Il y a aussi le mythe que l’on n’utilise que 10 % de notre cerveau ou que certains sont dotés d’une mémoire photographique. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter mon blogue : http://www.lecturerapide.info/dix_mythes_sur_la_memoire/

Une question
Pour terminer, permettez-moi de vous poser une petite question : quel est mon nom de famille ?

Daniel
Orthopédagogue
www.lecturerapide.info