Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

Les super-méga-power méthodes qui promettent plus de 5000 m/m : Lecture ou survol, habiletés à la portée de tous ou attrape-nigauds ?

J’ai écrit plusieurs chroniques portant sur la question : peut-on lire à plus de 1000 mots/minute ? Mais pourquoi se limiter à 1000 m/m ? Peut-on lire à plus de 2000, 5000, 10 000 et, pourquoi pas, 25 000 m/m ?

On sait que Kim Peek lit autour de 2000 m/m, mais il souffre du syndrome du savant et bien que sa rétention soit phénoménale sa compréhension est très pauvre. Source
Kim Peek: un vrai de vrai.
Tony Buzan organise une compétition de lecture rapide, les meilleurs lisent à 2000 et 3000 m/m, mais leur rétention ne dépasse guère 50 %.

Ed Strachar promoteur « The Planet's Most Powerful Speed Reading System » promet 10 000 m/m.

Howard Berg revendique le titre de lecteur le plus rapide au monde, il affirme avoir lu un livre à plus de 25 000 mots/minute et être dans livre Guiness des records à titre « The World's Fastest Reader ».

Paul Scheale, le promoteur de la méthode Photoreading, prétend avoir lu un texte à 800 000 m/m (oui, oui, 800 mille, comme dans 800 000 personnes habitent Edmonton, il n’y a pas un zéro de trop) avec 70 % de rétention. Cela correspond à lire Guerre et paix, un livre de 2000 pages, en une minute, soit 35 pages à la seconde. Qui dit mieux ? Même Woody Allen n'a osé aller aussi loin dans sa dérision: «J’ai pris un cours de lecture rapide et j’ai pu lire “Guerre et Paix? en vingt minutes. Ça parle de la Russie.»

Et il y aura toujours un illuminé pour vous dire que pour certains gourous il suffit de toucher à un livre pour en saisir le contenu...

Finalement, à quoi cela sert-il de lire, puisque dans l’au-delà on pourra saisir tout ce qui a été écrit et sera écrit de l’éternité ?

Bon, revenons sur terre ! Pour nous simple humain qui essayons simplement de tirer le meilleur parti du temps que nous consacrons à la lecture, peut-on accorder crédit à ces méthodes miracles ?

Écoutez, je les ai tous suivis ces cours, j’ai payé le gros prix, parfois plus de 500 $ pour des cassettes vidéo et j’y ai consacré le temps qu’il y fallait. Mes prochaines chroniques porteront sur ces méthodes aux promesses faramineuses. (Bon, peut-être que l’illuminé dont je parlais plus haut c’est moi. J’avoue, je suis naïf. Je suis un bon pigeon pour les gourous des habiletés intellectuelles extrêmes. Toutefois, pour protéger mon estime de moi, je préfère me voir comme un explorateur, ou comme un enquêteur.)