Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

En plus de procurer un plus grand plaisir de lire, la lecture rapide favoriserait la bonne humeur, l’estime de soi, ainsi que le sentiment d’être énergique et créatif…

LE PLAISIR DE LIRE OU COMMENT EN FUMER DU BON…

J’explique aux participants à mon séminaire de lecture rapide que lire rapidement procure un plus grand plaisir de lire. Jusqu’à maintenant mes arguments étaient subjectifs :

1- Regardez autour de vous, les gens qui aiment lire et qui lisent beaucoup sont généralement des gens qui lisent vite. Et à l'inverse, les personnes qui n’aiment pas lire sont des lecteurs lents.

2- Il m’arrive à l’occasion de me rendre compte que je lis paresseusement, que je suis capable de lire beaucoup plus rapidement. À ce moment, je m’arrête, j’entraîne ma vitesse de perception quelques minutes, puis je reprends ma lecture. J’ai alors une vitesse de perception aiguisée, une dynamique, une erre d'aller que je conserve lors de ma lecture et je retrouve un plus grand plaisir de lire. Car si je me rends compte que je lis lentement, c’est parce que mon goût de lire a diminué, j’ai l’impression de ne pas avancer, je suis moins concentré. Le fait de lire rapidement procure le sentiment de profiter davantage de ce qu’on lit…

Mais voilà, ces propos ainsi que ceux de nombreux anciens participants témoignant que la lecture rapide leur apporte un plus grand plaisir de lire n’arrivent pas toujours à convaincre les sceptiques. Car beaucoup de gens font l’équation qu’augmenter sa vitesse de lecture signifie diminuer son plaisir de lire. Quel intérêt y a-t-il de changer ses habitudes de lecture si c’est pour perdre au change ?

Eh bien, il y a maintenant une étude scientifique qui confirme ce que j’essayais d’expliquer phénoménologiquement.

La psychologue Emily Pronin de Princeton et son collègue Daniel Wegner de Harvard ont publié un article dans le numéro de septembre 2006 du journal de l’Association for Psychological Science qui conclut que les gens qui sont amenés à lire des énoncés positifs ou négatifs deux fois plus rapidement que la normale rapportent se sentir plus heureux, être de meilleure humeur et plus confiant.

Ils ont demandé à des participants de lire une série d’énoncés. La moitié des participants devait les lire à une vitesse deux fois supérieure à la normale et l’autre deux fois plus lentement que la normale. Puis ils ont eu à remplir un questionnaire standard pour mesurer leur humeur, leur énergie, leur estime de soi, etc. Certains participants devaient lire des affirmations déprimantes comme « Je veux dormir et ne plus me réveiller », alors que d’autres avaient à lire des énoncés stimulants comme, « Wow, je me sens bien ! »

Les chercheurs ont découvert que, peu importe la nature des énoncés, les participants se sentaient plus heureux, plus énergiques, plus créatifs et plus puissants lorsqu’ils devaient lire rapidement. En fait, l’effet de lire rapidement était aussi performant que le contenu des pensées pour influencer leur humeur. Et le plus surprenant, c’est que même les pensées tristes lues rapidement rendaient les lecteurs relativement plus heureux.

Donc, le seul fait de lire rapidement, peu importe le contenu, procure des sensations associées habituellement au plaisir.

Les auteurs notent que le simple fait de manipuler la vitesse de la pensée pourrait être utilisé pour améliorer l’humeur, l’estime de soi, le sentiment de créativité et de puissance, de même que le niveau d’énergie des gens. L’augmentation de la vitesse de pensée pourrait éventuellement servir au traitement de la dépression caractérisée par une lenteur de pensée.

Bref, si par une fin de journée pluvieuse d’automne vous souhaitez une recharge d’énergie, une petite claque dans le dos pour vous remonter le moral et vous remettre sur le piton, stimuler votre confiance en soi et votre créativité, plutôt que d’en fumer du bon ou de prendre des Prozac, voici ma prescription :

Prenez un bon livre et mettez-vous en mode lecture rapide…

Daniel Gagnon
www.lecturerapide.info
www.lecture-rapide.ca