Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

Le dernier clou dans le cercueil de PhotoReading

Pour en terminer avec PhotoReading (suite)

Depuis peu, on peut lire sur Wikipédia le compte-rendu d’une recherche pour le compte de la NASA sur PhotoReading. Grosso modo, on a testé une formatrice autorisée en PhotoReading, une dame formée par Paul Scheele lui-même le promoteur de la méthode. Et voici ce que les résultats on donné, tenez-vous bien : comparé à une lecture normale, la lecture d'un texte en PhotoReading demande plus de temps et s'accompagne d'une diminution de la compréhension; de plus, la photolecture procure un faux sentiment de confiance…

Voici ma traduction maison (excusez-la, je ne revendique pas la maîtrise des subtilités inhérentes à l’art de la traduction) du résumé de l'article original. Les gras sont de moi.

Une analyse préliminaire de la PhotoLecture (Résumé) Danielle S. McNamara

Le but de ce projet était de fournir l'analyse préliminaire d'une stratégie de lecture appelée PhotoLecture. La PhotoLecture est une technique développée par Paul Scheele qui revendique une augmentation de la vitesse de lecture jusqu'à 25 000 mots par minute (Scheele, 1993). La photolecture demande de se mettre « en état de relaxation » et de regarder, mais non de lire, chaque page d'un texte pendant un bref moment (de 1 à 2 secondes). Bien que cette technique ait reçu l'attention de la presse populaire, il n'y a eu aucun examen objectif de la validité de cette technique. Pour examiner l'efficacité de la Photolecture, l'investigateur principal (c'est-à-dire, la stagiaire) a participé à un atelier de PhotoLecture pour apprendre la technique. Des versions comparables de deux tests standardisés et de trois tests de compréhension en lecture créés par l'expérimentateur ont été administrées à la stagiaire et à une experte en PhotoLecture afin de comparer la technique de PhotoLecture à l'utilisation de stratégies de lecture normales. Les résultats pour toutes les mesures n'ont rapporté aucun avantage à utiliser la technique de Photolecture. Les vitesses de lecture extrêmement rapides revendiquées par les PhotoLecteurs n'ont pas été observées; en effet, les vitesses de lecture étaient généralement comparables avec ceux d’une lecture normale. De plus, l'experte en PhotoLecture montrait généralement une augmentation du temps de lecture quand elle utilisait la technique de PhotoLecture en comparaison du temps qu’elle prenait en utilisant des stratégies de lecture normales. Cette augmentation du temps de lecture en photolisant a été accompagnée par une diminution de la compréhension.

Bref, oubliez l’idée de devenir un Superman de la lecture.

La lecture est une habileté qui se développe. Vous pouvez devenir un bien meilleur lecteur, doubler votre vitesse, améliorer votre compréhension, votre rétention, votre concentration, mais vous resterez les pieds sur terre.