Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

"The World's Fastest Reader" (suite 2)

Howard Berg s’est aussi fait connaître par ses nombreux infocommerciaux. M. Harris, du Harris Institute of Speed reading, me disait que ces infocommerciaux lui amenaient beaucoup de clients. « Les gens font venir le cours et comme ce sont des exercices extrêmement ennuyants, ils se tannent rapidement et ils finissent par s’inscrire à mon cours ».

Quels sont ces exercices ?

Prenez un livre à la page 100;
mettez-le à l’envers;
mettez votre index de la main droite dans le haut de la page de gauche;
puis tracez un « U » dans les deux pages en parcourant la page de gauche en diagonale et en revenant par le bas de la page de droite, en une seconde;
tournez les pages à l’aide de votre main gauche;
revenez au début du livre en moins de deux minutes.

Et vous faites cela pendant des heures et des heures…

Vous ne comprenez rien ! Votre hémisphère droit lui comprend…

Howard Berg prétend que lorsqu’il lit, il perçoit les informations avec son cerveau droit. Alors, il n’entend pas, ni ne voit les mots. L’histoire se déroule dans sa tête comme dans un film. Il ressent les émotions, il voit les scènes. D'ailleurs, il affirme qu’il précède toujours ses lectures d’une méditation zen d’une heure.

Pour comprendre ces prétentions, il faut savoir que selon la théorie des spécialisations hémisphériques du cerveau, qui date de quelques décennies, l’hémisphère gauche du cerveau serait responsable de nos activités analytiques, rationnelles, mathématiques; l’hémisphère gauche serait responsable de nos activités émotives, perceptuelles, globales, intuitives. C’est une théorie très populaire dans les milieux ésotériques. Elle sert à expliquer toutes sortes de choses. On sait aujourd’hui que la réalité est loin d’être aussi tranchée.

Cette théorie a été principalement popularisée par Betty Edwards dans son livre Dessiner grâce au cerveau droit. Un livre publié une première fois en 1979 et qui a connu un grand succès. Mme Edwards y explique qu’un bon dessinateur voit LA ligne. Qu’avant, peu de ses étudiants y arrivaient. Que depuis qu’elle leur fait reproduire des dessins à l’envers, la majorité de ses étudiants y parviennent. Qu’est-ce qui se passe ? Le dessin à l’envers, ne représentant plus rien de concret, n’est plus analysé (cerveau gauche), mais reproduit en fonction de la proportion des formes (cerveau droit). Ainsi, l’étudiant utilise davantage son hémisphère droit et finit par acquérir plus facilement la vision du dessinateur, qui est une perception, une émotion, et non une analyse intellectuelle.

Cette théorie s’applique très bien au dessin et cette méthode a remporté beaucoup de succès.

M. Berg l’a transposée à la lecture, mais avec moins de bonheur je crois.

Dans ma prochaine chronique, ma conclusion sur Howard Berg.

Psst ! Connaissez-vous au Québec une personne qui enseigne le dessin avec cette approche ?