Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

La dyslexie et autres difficultés d’apprentissage de la lecture

Lorsqu’un parent me demande, dans le cadre de mon séminaire de lecture rapide, des conseils ou des exercices à faire avec son enfant en difficulté de lecture, je leur réponds de travailler le plaisir de lire. De ne pas se préoccuper de la mécanique de la lecture.

Il faut trouver des livres qu’il aime et l’en gaver. Il faut lire les mêmes livres que lui et échanger avec lui. Lui faire la lecture s’il le souhaite. Cela peut-être des magazines, des manuels si c’est cela qui l’intéresse. Si votre enfant est maniaque du skate-board, achetez-lui des revues en anglais sur le sujet, vous serez surpris de le voir se forcer à apprendre l’anglais pour mieux les comprendre. Vous pourrez l’aider à les traduire.

Il ne fait que regarder les images ! C’est déjà un acte de lecture. C’est une amorce. Le goût de la lecture cela se construit. Ne soyez pas négatif et misez sur de petits gains constants. Trop de parents méprisent les goûts de leur enfant.

Si vous pouvez, constituez un mini-club de lecture tournant autour de ses intérêts avec les autres membres de la famille et même ses amis. Hier, une participante à mon séminaire me disait que sa fille, qui a des problèmes de dyslexie, adorait lire une série de livres pour enfants et qu’elle pouvait en parler avec enthousiasme à sa jeune sœur. Mais je la laisse raconter son histoire :

C'est effectivement ma fille Cynthia de 8 ans (3e année) qui a de légers problèmes de dyslexie. Son problème ne se manifeste pas seulement au niveau de la lecture, mais aussi au niveau de l'écriture, de l'expression orale et de son orientation dans l'espace.

J'ai enfin réussi, en août, à trouver une collection qu'elle aime: (les fées du club WinX de la bibliothèque Rose). Elle est déjà rendue à son 8e volume...

Quand ma plus jeune (6 ans, 1re année) a réalisé l'intérêt de sa soeur pour ces livres, elle m'a demandé de les lui lire le soir à la place des autres livres habituels.

Parfois quand je fais la lecture à ma plus jeune, Cynthia arrive dans la chambre en disant des choses du genre : « N'aie pas peur Andrée-Anne, dans le prochain chapitre il va y avoir des araignées gluantes, mais les WinX vont les vaincre ». Et c'est effectivement un ou deux chapitres plus loin qu'on voit apparaître les araignées...

Eve-Lyne Paquet


Un enfant dyslexique qui lit avec autant de plaisir est, à mon avis, sur la bonne voie pour contourner son problème.

La semaine prochaine, je vous parle de ce qu'en dit Mme Jocelyne Giasson, sommité dans le domaine de l'enseignement de la lecture.