Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

Comment devenir un génie de la lecture rapide !

Je vous ai annoncé dans ma chronique sur les super-méga-power-méthodes que je vous parlerais de méthodes aux promesses faramineuses. Je vous ai déjà décrit en détail la méthode Photoreading. C’est maintenant le tour de Genius reading.

Genius reading vous promet d’en arriver à lire à plus de 10 000 mots minute. Oui, c’est cinq fois la vitesse d’un lecteur prodige comme Kim Peek, 50 fois la vitesse d’un lecteur moyen. Kim Peek a été l’objet de nombreuses études et de plusieurs reportages. Quant à Genius reading ? Je cherche encore…

Ed Strachar, le promoteur de cette approche, affirme dans sa publicité avoir formé plus de superlecteurs que quiconque et se vante d’avoir été formateur pour l’armée de l’air américaine. Celle-ci a formellement démenti cette prétention; j’ai conservé le lien vers cette page intitulée IMPORTANT DISCLAIMER. Malheureusement, le lien n’est plus fonctionnel : http://www.usafa.af.mil/dfr/dfrl/rdgdsclm.htm

Dans ce démenti, l’armée de l’air américaine disait plutôt utiliser l’approche Speed Reading Naturally (2nd Edition) by Lillian P. Wenick . C’est un livre plutôt coûteux, mais excellent qui correspond à ce que j’enseigne.

Comment devenir un lecteur de génie ?
Il faut se promener dans un livre en tournant les pages le plus vite que vous pouvez. Voilà ! C’est tout. Pour entraîner un champion, Ed Strachar dit qu’il leur fait lire quatre livres en même temps. Ils doivent se mettre à quatre pour tourner les pages… Faut le faire !

Plus précisément, le lecteur génial est présenté comme une personne assoiffée de connaissances qui ne peut attendre avant d’en arriver au cœur du sujet et qui se promène très rapidement dans un livre en lisant des bouts ici et là. Il peut revenir plusieurs fois sur les mêmes pages, mais il n’y reste jamais longtemps. C’est du méga surfing ou si vous préférez du grappillage* poussé à l’extrême. C’est le clip vidéo transposé à la lecture. Prétendument, le cerveau serait capable de lui-même, sans qu’on ait à y travailler, de remettre en place les pièces du puzzle.

La méthode vient avec un CD d’une musique entraînante ayant supposément toutes sortes de pouvoirs enchanteurs. Il faut faire les exercices au rythme de cette musique.

Sur sa vidéo promotionnelle, on voit des gens prétendre avoir obtenu des résultats phénoménaux. Je suis toujours très impressionné par ces témoignages. Toutefois, j’ai appris avec le temps qu’on peut toujours trouver quelqu’un pour affirmer avoir eu tel ou tel succès après avoir suivi un cours qui vous promet des pouvoirs magiques. Mais lorsqu’on les teste sérieusement, le ballon se dégonfle.

J’explique, à l’occasion, cette méthode dans mon cours, avant tout pour illustrer que toutes ces méthodes fantaisistes sont basées sur le fait qu’un bon lecteur survole un texte avant de le lire afin de se l’approprier. Le survol permet de saisir le squelette du texte, puis la lecture consiste à mettre de la chair sur l’os. Le survol permet une lecture plus rapide et mieux comprise. Mais ce n’est qu’UNE des composantes de la lecture. Ce n’est pas la lecture.

Prochainement, je vous parlerai de Megareading de Howard Berg.

*Grappiller : Recueillir çà et là des informations.
Le droit de grappiller est un des 10 droits imprescriptibles du lecteur de Daniel Pennac. http://rustrel.free.fr/lecteur.htm