Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

AVANT-PROPOS


Des parents découvrent avec surprise que leur enfant

a développé la passion de la lecture

J’enseigne depuis 1997 la lecture rapide aux adultes. Je leur apprends non seulement à lire plus vite, mais également à mieux comprendre et à mieux retenir les idées lues. Je leur montre aussi à gagner du temps en allant rapidement à l’essentiel d’un texte. Beaucoup de mes participants doublent ainsi leur vitesse de lecture. Voici quelques-uns des commentaires que je reçois en fin de formation : « Surprenant! » « Tout le monde devrait suivre ce cours! » Mais surtout cette question : « Pourquoi est-ce qu’on n’enseigne pas cela à l’école? »

En réalité, le quart de ce que j’enseigne dans ce cours aux adultes est déjà enseigné au primaire, car il s’agit principalement de techniques pour mieux comprendre. En substance, il s’agit de survoler un texte avant de le lire afin d’anticiper le contenu ce qui favorise la compréhension lorsque le lecteur entreprend sa lecture.

Pour le 75 % restant, il s’agit de développer sa vitesse et d’aller à l’essentiel. Je donnerai davantage de détails à ce sujet à l’étape 3. Pour l’instant, disons qu’il existe des réticences à l’encontre des exercices de vitesse. On craint, et avec raison, que cela se fasse au détriment de la compréhension. Tandis qu’aller à l’essentiel implique de sauter des pages. Cela demande une capacité de synthèse et une maturité que les enfants n’ont pas. Le risque est grand de se retrouver avec des enfants qui tournent allègrement les pages et se montrent très heureux de dire qu’ils viennent de lire un livre… en deux minutes! J’ai donc toujours été très réticent de faire la promotion auprès des élèves des techniques que j’enseigne aux adultes.

Jusqu’à ce qu’en 2007, je reçoive une demande d’information d’une chercheuse de l’Université de Mexico, Mme Araceli Otero qui travaillait alors à la conception d’un logiciel pour aider les jeunes Mexicains à mieux lire. Elle voulait en savoir davantage sur ma méthode. À l’époque, j’avais mis sur papier tout le contenu de mon cours et je lui ai envoyé ce texte. À l’aide de cette documentation, et de son fils informaticien, Mme Otero a développé le logiciel « lectura intelligente ».

Cette collaboration — et, j’imagine, mon expertise — m’a valu d’être invité en 2008 par l’Universidad Nacional Autónoma de México. Sur place, j’ai rencontré des élèves de tous les âges. J’ai effectué avec eux différents exercices de vitesse adaptés à leur niveau. J’ai aussi donné ma formation à un groupe de décideurs en éducation. L’évènement déterminant de ce séjour fut de voir les résultats des élèves entrainés à la « lectura intelligente ». Certains lisaient aussi vite que moi. Du coup, j’ai réalisé que les adolescents pouvaient bénéficier de ces techniques.

C’est alors que j’ai décidé de concevoir pour les élèves du secondaire le cours de lecture efficace en ligne, LIREMIEUX.CA. Lancé en 2013, il devait s’adresser au départ aux meilleurs élèves de 15 ans et plus. Toutefois, l’expérience nous a démontré que les plus jeunes et les élèves ayant des problèmes de lecture en bénéficiaient également, notamment, grâce à l’encadrement que permet l’application. Il inclut un tableau de bord permettant de suivre la progression des élèves. Les qualités pédagogiques de LIREMIEUX.CA font qu'il est aussi très apprécié des adultes.

Puis, au début mai 2013, j’ai reçu ce courriel d’une institutrice de Château-Gontier en Mayenne, Mme Élisabeth Meignan :

Bonjour, Daniel, J’ai participé au stage de lecture efficace du 5 décembre dernier.

Enseignante en CE1, je trouve que mes élèves ont énormément progressé en lecture cette année, même les enfants en grande difficulté de lecture se sont bien accrochés.

Les techniques que tu nous as proposées et sans doute également la motivation de ma part ont été très bénéfiques.

Élisabeth

À la fin mai, Élisabeth a récidivé :

Bonjour, Daniel,

Je continue de motiver mes élèves à la lecture efficace et j’avoue que je suis très contente de leurs progrès. Le réflexe du pointeur est pratiquement acquis pour l’ensemble des élèves, il me reste encore un peu de temps d’ici la fin de l’année pour que ça le soit pour tout le monde! Je constate que les plus réticents à utiliser le pointeur sont de bons élèves, de très bons lecteurs.

Ce qui m’a le plus impressionné au cours de cette année, ce sont les enfants en difficulté qui ont acquis le goût de la lecture. Il y a encore du chemin à faire, mais c’est un bon début! Le fait de continuer à lire sans bloquer sur les mots difficiles est une très bonne technique, même si cela ne se met pas en place tout de suite, car c’est un peu déroutant.

Élisabeth

Puis finalement, le 30 juin, j’ai reçu ce dernier courriel :

Bonjour, Daniel,

Un de mes objectifs de fin d’année est atteint pour mes élèves : chacun de mes 28 élèves utilise le pointeur. (Il a fallu être tenace pour quelques-uns, les 3 meilleurs lecteurs de la classe!) De plus, ils ont tous bien progressé en rapidité, en compréhension de lecture et surtout : ils ont tous le goût de lire. De nombreux parents viennent me dire leur étonnement pour cette nouvelle passion.

En tout cas, je suis très contente d’avoir travaillé efficacement la lecture avec mes jeunes élèves cette année, et je suis sûre qu’il y a encore des choses à améliorer.

Élisabeth.

Ce dernier mot m’est allé droit au cœur. Plus tard, j’ai su que le tiers des parents lui ont dit des choses comme :

« Il me demande d’aller à la bibliothèque! »
« On la surprend à lire dans le salon! »
« Pour cadeau, il a demandé à recevoir des livres! »

Grâce à cette institutrice des Pays de la Loire, à plus de 5000 kilomètres de chez moi, je venais de réaliser qu’une simple technique pouvait révolutionner notre façon de lire et d’enseigner la lecture. J’avais maintenant une mission : écrire le présent livre.


Élisabeth Meignan vous raconte son histoire