Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

CHAPITRE 5- Avis aux

professionnels de l’éducation

À propos de l’utilisation d’un pointeur

en situation d’apprentissage de la lecture.

Les risques

D’un point de vue éthique, le premier devoir d’un professionnel est «d’abord, ne pas nuire» (1). Il n’y a pas à ma connaissance d’études validant ou invalidant l’utilisation d’un pointeur. On peut légitimement poser la question : quels peuvent être les effets négatifs d’une telle approche?

La stigmatisation contre l’effet Hawthorne (ou Pygmalion) (2)

Le seul effet négatif que je vois c’est la stigmatisation. C’est un risque si la méthode est recommandée seulement aux enfants en difficultés et qu’elle est interdite aux autres. Les enfants lisant avec un pointeur pourront alors être vus comme « cancre » et susceptibles d’être victimes de raillerie. On ne m’a jusqu’ici rapporté aucun cas. Certainement parce que je recommande que tous utilisent un pointeur, car tous en profiteront.

Je vous invite à être curieux, à suspendre votre jugement et à donner une chance à cette technique. Vous n’en avez que pour deux à quatre semaines à rappeler à l’enfant qu’il doit lire avec un pointeur. Si vous ne voulez pas que les autres l’imitent, vous n’avez qu’à le faire discrètement. Si quand même, d’autres enfants l’imitent, laissez-les faire, c’est sans danger. Si vous interdisez le pointeur aux autres élèves, là, le danger de stigmatisation est réel.

Si vous ne croyez pas à cette technique, vous n’avez pas à craindre qu’ils en viennent dépendants. Les chances sont minces qu’ils persévèrent s’ils ne se font pas rappeler de l’utiliser.

Au pire, vous expérimenterez l’effet Hawthorne. C’est-à-dire que les élèves deviennent plus motivés parce qu’ils se savent l’objet d’attention. Au mieux, qui sait, peut-être que j’aie raison. Qu’il s’agit d’une révolution dans l’enseignement de la lecture; que vos élèves découvriront qu’ils sont plus concentrés; que leur lecture est plus fluide; et surtout, qu’ils ont un plus grand plaisir de lire. Le risque en vaut la chandelle. Allez! Un petit effort… juste deux semaines ☺

Le lecteur débutant : distinguer le pointeur du « doigt-lecteur »

Certains enseignants associent l’utilisation d’un pointeur à la lecture syllabique. Pour eux, lire avec le doigt est réservé aux lecteurs débutants et, pour dépasser la lecture syllabique, les enfants devraient s’affranchir rapidement de l’utilisation du doigt.

Pour commencer, j’ai trouvé peu d’information au sujet de l’utilisation du doigt en lecture. La question ne semble pas avoir été étudiée. Au cours des années, j’ai discuté de cette pratique avec de nombreux enseignants. Presque tous, à une exception près, m’ont dit que l’utilisation du doigt en lecture n’est pas découragée. On m’a même montré une lettre circulaire écrite par l’orthopédagogue en chef d’une commission scolaire envoyée à tous les parents. Elle recommandait d’encourager les enfants à s’aider du doigt ou d’un crayon lorsqu’ils ont des difficultés à lire.

Le « doigt-lecteur »

Il faut distinguer la lecture avec un pointeur en mouvement du doigt quasi statique qu’utilise le lecteur débutant. Je désignerai ce dernier par le terme de « doigt-lecteur ». Je dois cette désignation à Mme Stéphanie Boudreaux-Carrier du Collège des compagnons, je n’ai pas trouvé d’autres sources.

Le doigt-lecteur sert à se concentrer sur les syllabes du mot en cours de décodage. Il permet d’éviter que l’attention de l’élève soit détournée de la syllabe qu’il cherche à identifier. Il n’est en mouvement que pour se déplacer à la syllabe ou au mot suivant.

Lorsque l’élève est devenu un bon décodeur, qu’il reconnait facilement les mots, le doigt-lecteur n’est plus nécessaire. Celui-ci nuirait même au développement des compétences en lecture. Son utilisation aurait pour effet d’ancrer l’enfant dans le décodage syllabe par syllabe. Son attention serait axée sur le décodage et le mot à mot, au détriment de la recherche de sens.

Donc, oui, l’enfant doit éventuellement cesser d’utiliser son doigt de façon statique, mais cela peut très bien être fait en lui enseignant à le déplacer, à le garder en mouvement, bref à faire ce que j’appelle le Geste royal.

shutterstock_187318031.jpg
La jeune fille sur la photo appuie fortement le doigt sur la page (doigt-lecteur), je recommande d'utiliser un crayon et de le maintenir en mouvement.

Taberski (2014) explique que «le fait de pointer les mots avec son doigt [ralentit la] lecture et la rend plus saccadée.» Mme Taberski met l’accent pour les enfants de 5 à 9 ans sur une lecture expressive pour favoriser la compréhension. Pour elle, un lecteur apprenti lit mot à mot, sans expression, en s’appliquant à suivre avec son doigt. Ce que précisément, j’appelle le doigt-lecteur. Plus loin, elle écrit :

« Son enseignant pourra l’aider à voir à quel moment il est important de suivre avec son doigt (un livre nouveau, un mot ou une phrase difficile, une attention accordée à un problème à résoudre) et à quel moment il faut suivre uniquement avec les yeux. »

Je crois qu’il ne faut pas réserver cet outil uniquement à ce qui demande plus d’attention. Pourquoi se limiter aux phrases difficiles ou aux problèmes à résoudre? Si le pointeur favorise l’attention, il faut en généraliser l’utilisation!

Vous comprenez maintenant que le pointeur que je propose est en réalité différent du doigt-lecteur. D’ailleurs, pour les distinguer, je recommande d’utiliser un crayon comme pointeur, même si le doigt peut très bien faire l’affaire. La majorité des enfants aiment bien lire à l’aide d’un crayon. Toutefois l’avantage du doigt, c’est qu’on en a toujours un sous la main… Mais ce qui les distingue vraiment, c’est que le doigt-lecteur est statique, il s’arrête à chaque mot, parfois chaque syllabe. Quant au pointeur, c’est plus un « pacer », comme le nomment les anglophones. C’est-à-dire un « rythmeur », un régulateur de vitesse. À la différence du doigt-lecteur, il doit être toujours en mouvement. C’est un geste : le Geste royal!

En assurant une meilleure concentration, le pointeur permet un rythme de lecture accéléré. Il permet au lecteur d’être plus absorbé par ce qu’il lit, ce qui entraine un plus grand plaisir de lire. Regardez les enfants sur la page couverture, ils ont l’air sérieux, concentrés, absorbés par leur lecture. En réalité, ils n’en ont pas juste l’air, ils le sont!

Conclusion

Il y a des milliers d’enfants de 6 à 16 ans qui actuellement utilisent un pointeur. Personne ne m’a rapporté de recul ou de problèmes d’apprentissage relié au pointeur. D’ailleurs il est difficile d’en imaginer. Au pire, au début, certains enfants, souvent les plus doués, n’aiment pas cela.

Le pointeur offre aux enfants l’opportunité d’expérimenter une approche différente pouvant leur donner le goût de lire… Ne serait que cela, c’est déjà beaucoup.

(1) Primum non nocere
(2) «L'effet Hawthorne, décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux, mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. Cet effet psychologique est à rapprocher de l'effet Pygmalion, que l'on observe chez des élèves dont les résultats s'améliorent du simple fait que le professeur attend davantage d'eux. On peut aussi le rapprocher de l'effet placebo.» Source : Wikipédia

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce que vous lisez ? Procurez-vous le livre!

J'ai un jour appris à conduire mon vélo de dos, assis sur les guidons. C'était tout comme si j'avais eu 5 ans et je réapprenais le vélo. Que diriez-vous de «réapprendre» à lire ? Pas de dos, mais en utilisant systématiquement un pointeur et en faisant des exercices de vitesse. Un apprentissage ressourçant, comme vous aurez peu l'occasion de vivre. Pour «réapprendre» à lire, c'est ici ! Et c'est GARANTI.