Séminaires de Lecture Rapide - Daniel Gagnon

Daniel Gagnon M.A. orthopédagogueDaniel Gagnon M.A. orthopédagogue

Aller plus loin en lisant plus vite!

Lisez et comprenez plus vite, soyez plus concentré et plus efficace, gagnez du temps !

Critique du programme de stimulations précoces de Glenn Doman

Dans ce reportage de la chaîne ABC (en anglais) sur les méthodes Doman, vous verrez Doman, sa fille Janet (maintenant responsable des instituts), des parents appliquant les méthodes de Doman avec leurs enfants, les commentaires d'un psychologue de renom s'opposant à ces méthodes.

Edward Zigler est le psychologue en question. Dans ce livre, il critique avec rigueur et pertinence la méthode Doman-Delecato. Cette méthode prétend traiter avec succès des enfants atteints de lésions cérébrales avec un programme intensif de stimulations. C’est en travaillant avec ces enfants que Doman, physiothérapeute, a développé son programme de stimulations précoces pour enfants normaux. Pour avoir travaillé deux mois aux Instituts de Glenn Doman, je peux vous confirmer deux des critiques apportées par Ziegler: refus de collaborer avec d'autres scientifiques et culpabilisation des parents. Sur le plan scientifique ils sont carrément paranoïaques, ils ne sont pas capables s'assumer le côté critique de la science, ils se croient les détenteurs de la vérité et à cet égard ils ont une mentalité de secte. Pour la culpabilité, les parents sont constamment menacés d'être rejetés du programme s'ils ne l'appliquent pas avec rigueur. J'ai vu des parents pleurés parce qu'on leur en demandait trop, des parents m'avouer qu'ils mentaient pour ne pas se faire sermonner et finalement j'ai vu une lettre adressée à des parents les menaçant de retirer leur ado du programme parce qu'il pesait deux livres de trop : oui, oui, deux livres de trop !

La stimulation précoce des enfants normaux
Dans le reportage de ABC, Ziegler affirme que le programme de stimulations précoces pour un enfant normal développé par Doman est inutilement stressant, car un enfant bien entouré d'une famille aimante avec des jouets et des livres autour de lui se développera de façon optimum. Chaque enfant a des goûts spécifiques et des talents propres qui se développeront bien si on l'encadre normalement. Inutile de culpabiliser les parents en leur laissant entendre qu’ils n’en font pas assez.

Remarquez que sa critique s’adresse au programme intensif. L’activité décrite dans ma chronique précédente ne demande qu’une à deux minutes par jour.

Ce qui me déçoit dans ce reportage, c'est qu'on n'ait pas pensé à rencontrer des adultes qui ont vécu ces programmes de stimulations étant enfants. Les méthodes de Doman ont maintenant 40 ans, on devrait pouvoir retrouver facilement des personnes qui sont passées par là. Je suis surpris d'ailleurs qu'il n'y ait pas d'études sur la question.

Si vous en connaissez ou si vous avez vécu vous-même un tel programme, n'hésitez pas à m’écrire ou à m’appeler pour m’en parler.